« Global weirding », le principal risque géopolitique en 2013 selon l’économiste Léon Cornelissen

Par Caroux Johann

Quels sont les risques géopolitiques qui peuvent influencer les marchés financiers en 2013 ?

Un événement politique à l’autre bout de la terre peut avoir des répercussions sur les places boursières de Londres ou de Paris. Léon Cornelissen, économiste chez Robeco, nous révèle quels sont pour lui les 5 principaux risques politiques qui pourront influencer les marchés financiers en 2013.

Le premier trimestre 2013 a commencé avec une actualité géopolitique importante : intervention de la France au Mali, crise chypriote, attentat à Boston… Mais le principal risque pour cet année, voire pour les années à venir, n’est pas le terrorisme, ni même la crise financière qui a touché l’Europe et qui semble s’estomper : il s’agit du « global weirding ». Un terme que peu de gens connaissent et qui devrait pourtant être la première préoccupation des gouvernements pour éviter une nouvelle crise mondiale.

Le global weirding est utilisé pour définir les conditions climatiques de plus en plus imprévisibles. On ne parle pas seulement de réchauffement (warming) car les inondations, la sécheresse, le froid, etc. sont également de plus en plus extrêmes.

Les conséquences sont immédiates : destruction de récoltes, hausse des prix des denrées alimentaires et troubles sociaux.

C’est parce que les conséquences sont immédiates et que les problèmes climatiques sont de plus en plus extrêmes que ce risque apparaît, pour Léon Cornelissen, comme le risque géopolitique le plus probable en 2013.

Le Moyen-Orient, avec ses conflits, est une zone à risques, instable, où tout peut arriver.

L’Iran avec son intention d’avoir l’arme nucléaire, Israël qui tend à l’en empêcher, les Etats-Unis, soutien inconditionnel d’Israël mais qui ne sont pas prêts à intervenir au Moyen-Orient à l’aveugle… Et l’utilisation présumée d’armes chimiques en Syrie ces derniers jours peut changer la donne et une intervention militaire n’est pas à exclure…

Ce risque arrive en deuxième position, avec une probabilité plus faible que le phénomène de « global weirding ».

La crise de la zone euro, ainsi que la Chine sont la troisième préoccupation principale.

On vient de le voir ces derniers jours, tous les pays de la zone euro ne sont pas d’accord sur la politique à mettre en œuvre pour sortir de la crise. L’Allemagne prône l’austérité alors que la France la critique.

Chypre n’est pas encore sauvée, l’Italie et l’Espagne inquiètent… cependant les tensions restent mesurées et aucun éclatement de la zone euro n’est envisageable.

La Chine quant à elle ne rassure pas. Au niveau international la situation est critique : le conflit avec le Japon au sujet des îles Senkaku/Diaoyu ne présage rien de bon et peut se transformer en conflit armé. Sur le plan national, même si l’économie chinoise n’est pas dans un état inquiétant à court terme, elle a quand même été touchée par la crise.

La Chine va mieux mais des incertitudes existent sur le plan économique et politique avec l’arrivée du nouveau dirigeant chinois.

En cinquième position des risques géopolitiques pouvant affecter les marchés financiers se trouvent les cyberattaques. Pour Léon Cornelissen « les cyberattaques sont apparues comme un problème géopolitique grave » (citation extraite de cet article). Le phénomène touche de plus en plus d’entreprises et même des institutions gouvernementales. Cependant il ne semble pas être, pour l’instant, un problème avec des conséquences graves et immédiates sur les marchés financiers.

Un article de Caroux Johann

Une réflexion au sujet de « « Global weirding », le principal risque géopolitique en 2013 selon l’économiste Léon Cornelissen »

  1. Bref…a part synthétiser ce que les infotertainement nous propose par tranches horaires quotidiennes sur tous les « multi »-médias, que nous révèle cet article: l’imminence du fait potentiel annoncé ? un anglicisme de plus ?.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s