Quelles perspectives pour internet d’ici 2030 ?

Voilà un rapport qui peut intéresser toute personne travaillant dans les métiers de l’internet, comme par exemple les veilleurs. Ceux-ci sont contraints de s’adapter régulièrement aux exigences et rapports de force pour maîtriser l’information et des nouvelles avancées technologiques que proposent les développeurs des moteurs de recherche.

rapportinternet2030Le commissariat général à la stratégie et à la prospective a publié le 27 juin dernier une étude sur l’évolution d’internet (avec un i minuscule s’il vous plait, c’est officiel) et ses perspectives jusqu’en 2030. Le rapport fait office de guide pratique complet rappelant les définitions majeures, les chiffres 2012, les défis humains, informationnels, industriels, de la régulation, sociaux, technologiques, économiques et publics. Un vaste programme…

A retrouver sur : http://www.strategie.gouv.fr/content/etude-dynamique-internet-2030

Ce rapport développe un historique détaillé de la création d’internet jusqu’à sa prolifération dans l’ensemble de ménages. Il offre des cartographies synthétiques de son évolution à la fois en termes de proportion d’internautes dans la population mondiale, les courants web 1.0 et web 2.0, l’évolution des outils dans le temps, les points d’étapes clefs par année mise en perspective également par l’évolution de l’indice boursier du Nasdaq (bulle internet et crises financières obligent).

Nous apprenons qu’en 2012,  35% de la population mondiale utilise internet. Il est exploité à 52% pour des vidéos, à 25% pour le partage de fichiers et à 18% pour les emails et autres communications web. Au regard de ces informations, internet perdure dans ses intérêts premiers de communication, du partage et de la diffusion de manière quasi instantanée.

Pour parler des perspectives, l’étude rappelle en préambule qu’il est très difficile de prévoir  les tendances qui aboutiront en 2030, que l’internet de demain sera similaire à peu de choses près à celui d’aujourd’hui et que l’innovation viendra peut-être des supports (nous n’avions apparemment pas prévu en 2000 l’essor d’internet dans la téléphonie). Néanmoins, ils décrivent les prochains web 3.0 et web 4.0. Le web 3.0 (2012-2021) améliore majoritairement l’accès à l’information, il développe l’interaction sociale et le web sémantique. Le web 4.0 (2022-2030) sera la continuité de ces notions avec la nouveauté de cultiver  « l’intelligence répartie ». Il s’agit de mettre en relation les objets communicants à des machines connectées, réelles ou virtuelles, afin de parvenir à une autonomie davantage performante des réseaux des machines d’échanges (tels que les réseaux sociaux) et de raisonnements en ligne (ce qu’ils appellent le stream reasoning). Il s’agit très concrètement ni plus ni moins d’une évolution du web sémantique.

Gérer l’information, c’est se confronter à la guerre des navigateurs comme Netscape, Internet Explorer, Firefox ou Chrome. Le rapport met en lumière les acteurs qui interagissent dans l’économie mondiale du numérique. Il rappelle l’importante du W3C dans leur tentative de standardiser le web sémantique pour garantir des outils ouverts, simplifiés et partagées.

Les enjeux des identifiants et de la cybercriminalité sont par ailleurs évoqués avec les impératifs de sécurisation des identités des internautes.

En guise de préconisation, le rapport conseille de créer une institution permanente et indépendante (appelée Autorité du numérique) dédiée à l’internet au côté de l’actuel Conseil Nation du Numérique (CNN), de la direction interministérielle des systèmes d’information (Disic) ou encore de la Direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services (DGCIS). Elle aurait la charge d’un certain nombre d’actions en termes de veille, de formation, de conseil, de recherche et préconiserait des projets législatifs et réglementaires autour du numérique et de l’internet.  Pas moins de 19 recommandations sont détaillées pour prouver l’intérêt d’une telle organisation. A voir si cette mesure sera assez souple et aussi dynamique que l’est le domaine pour être efficace.

2 réflexions au sujet de « Quelles perspectives pour internet d’ici 2030 ? »

  1. Ping : Quelles perspectives pour internet d’ici ...

  2. Ping : Quelles perspectives pour internet d’ici ...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s